Conduite avec les facultés affaiblies par la drogue

Selon des études :

Depuis la légalisation, les sanctions applicables à la conduite avec facultés affaiblies par le cannabis ont fait l’objet de plusieurs modifications et aujourd’hui, un taux entre 2 nanogrammes (ng) et 5 ng par ml de sang entraîne une amende maximale de 1 000 $. Au-dessus de ce taux, les sanctions deviennent plus lourdes, notamment lorsque le cannabis est combiné à l’alcool. Les tests de dépistage sont effectués au moyen d’un échantillon de salive et le refus d’obtempérer entraîne des sanctions.

Comme c’est le cas pour l’alcool, il n’existe aucun truc miracle pour savoir quelle quantité de drogue vous pouvez consommer ni combien de temps vous devriez attendre pour prendre le volant après en avoir pris. Votre capacité à supporter les effets du cannabis peut être influencée, entre autres, par le type de produit consommé et votre niveau de tolérance.

La conduite avec facultés affaiblies par la drogue ne se limite pas au cannabis; certains médicaments d’ordonnance ou en vente libre peuvent aussi avoir des effets néfastes sur votre capacité de conduire, et ce type d’intoxication entraîne les mêmes sanctions.

Avant de prendre un nouveau médicament, consultez votre médecin ou votre pharmacien pour qu’il vous en explique les effets secondaires. Pour connaître votre réaction à ces médicaments, prenez les quelques premières doses lorsque vous n’avez pas besoin de prendre le volant.

Qu’il soit question d’alcool, de cannabis ou de médicaments puissants sur ordonnance, le mieux est de ne pas conduire du tout ou de prévoir un retour à la maison en toute sécurité avec un ami, en taxi ou en transport en commun.




 

Les informations contenues dans le présent article sont données à titre d’information seulement et ne sauraient se substituer à l’avis de professionnels et d’experts. Aviva Canada décline toute responsabilité quant aux mesures prises sur la foi d’informations y figurant.