L’entreposage de matériaux et d’équipement de construction hors du chantier

Les entreprises de construction sont exposées à de nombreux risques – et pas seulement sur les chantiers.

Exposition aux risques hors chantier

Si vous êtes locataire ou propriétaire d’installations ailleurs que sur le chantier et que vous utilisez ces installations comme bureau temporaire ou pour entreposer de l’équipement et des matériaux de construction, il est essentiel que vous y protégiez vos biens contre tous les sinistres potentiels qui pourraient entraîner l’interruption de vos activités et des pertes de revenus. Ainsi, tous les endroits, intérieurs comme extérieurs, où vous entreposez des biens devraient faire régulièrement l’objet d’une vérification.
 

Exposition aux risques et précautions à prendre – Aires d’entreposage à l’intérieur

Les lieux d’entreposage intérieurs ou extérieurs devraient être choisis pendant la phase initiale de la construction et se trouver à une distance de route raisonnable du chantier. Si vous entreposez des matériaux et de l’équipement dans des locaux situés hors du chantier, vous aurez besoin pour ces installations d’une protection contre divers types de risques, comme le vol, le vandalisme, le feu, la fumée et les dégâts d’eau. En effet, selon la nature des biens entreposés, ils pourraient être vulnérables aux températures extrêmes, à l’exposition aux rayons du soleil, à la moisissure ou aux effets des fuites. Une fuite dans la toiture peut déformer le bois semi-ouvré ou abîmer des sacs de ciment et les rendre inutilisables, par exemple.

Si vous avez besoin de locaux d’entreposage supplémentaires, une installation munie d’un système d’alarme qui saura décourager les visiteurs sans scrupules s’avère la meilleure solution. Optez pour un bâtiment équipé d’un système de sécurité, de détecteurs d’incendie et d’un système d’extinction automatique. Veillez à entreposer les outils coûteux dans des coffres verrouillés et à en conserver les clés en lieu sûr. Entreposez ensemble les matériaux compatibles entre eux. Assurez-vous de ne pas encombrer les entrepôts afin d’éviter d’obstruer les issues et les voies d’accès pour le service d’incendie. Tous les produits doivent être stockés conformément aux exigences des fabricants.
 

Exposition aux risques et précautions à prendre – Aires d’entreposage à l’extérieur et hors chantier

Les aires d’entreposage extérieures, plus visibles et moins protégées, constituent une cible plus facile à atteindre que les entrepôts intérieurs. Elles sont donc davantage sujettes au vol ou au vandalisme, et vos biens s’y trouvent davantage exposés aux intempéries, notamment le vent, l’eau, la neige, la glace et la chaleur ou le froid extrêmes.

Dans la mesure du possible, choisissez des aires d’entreposage extérieures qui sont clôturées (de préférence avec des accès contrôlés), équipées de caméras de sécurité et bien éclairées. Si vos employés laissent régulièrement du matériel dans des véhicules de l’entreprise sur une aire d’entreposage, veillez à ce que ces véhicules soient toujours verrouillés et qu’ils soient munis d’un système de repérage de type GPS. Utilisez des réservoirs de gaz et d’huile dotés de bouchons comportant un mécanisme de verrouillage et faites buriner un numéro d’identification sur chacun des articles, pour en faciliter l’identification. De plus, l’installation d’une affiche avertissant que chacune des pièces d’équipement porte un numéro d’identification constitue un excellent moyen de dissuasion. Enfin, une procédure de contrôle de l’utilisation du matériel par les employés et la tenue d’un registre des détenteurs de clés constituent d’excellentes pratiques commerciales.
 

Exposition aux risques et précautions à prendre – Bureau temporaire

Il est parfois nécessaire de mettre sur pied un bureau temporaire, hors de vos installations principales. Durant cette période temporaire, il est impératif de protéger les renseignements commerciaux délicats relatifs à votre entreprise et à vos clients. En plus du risque de vol ou d’altération des données contenues dans les ordinateurs de bureaux, les ordinateurs portatifs et les téléphones intelligents, il est également important de prendre en considération le risque de vol des renseignements contenus dans des documents imprimés, tels que les bons de commande des clients ou les plans d’exécution. Il se peut également que vous ayez besoin de souscrire une assurance couvrant l’équipement, le mobilier, les outils et les autres biens entreposés à l’emplacement temporaire.

Enseignez à votre personnel les meilleures mesures à prendre pour réduire les risques de sinistres, la première consistant à toujours tenir verrouillées les portes des bureaux et des entrepôts lorsque personne ne s’y trouve. Si possible, attribuez à chacun de vos employés son propre code d’accès lié au système de sécurité. Changez régulièrement les mots de passe des ordinateurs portatifs et des téléphones intelligents et, le cas échéant, activez le repérage par GPS des dispositifs électroniques. Faites installer un éclairage activé par détection de mouvement et des caméras de sécurité à l’extérieur de votre bureau temporaire et vérifiez que toutes les alarmes et les détecteurs fonctionnent.
 

Une assurance sur mesure pour votre entreprise

S’il est essentiel que vous preniez toutes les mesures nécessaires pour prévenir les sinistres, il est tout aussi important que vous collaboriez avec votre courtier d’assurance pour déterminer la couverture qui comblera tous vos besoins. En effet, non seulement voudrez-vous disposer d’une protection adéquate pour vos biens entreposés hors du chantier, mais vous devrez aussi être bien couvert en cas d’accidents mettant en cause des équipements dont vous êtes propriétaire et vous voudrez avoir une garantie de la responsabilité civile couvrant les frais d’assainissement environnemental si vous stockez certains produits, par exemple. Quels que soient vos besoins, avoir l’assurance sur mesure pour votre entreprise est l’une des clés de sa réussite.
 

Données sur la protection contre le vol

  • De récentes statistiques révèlent que les vols dans le domaine de la construction aux États-Unis occasionnent des pertes pouvant atteindre 1 milliard de dollars dans l’ensemble du pays1.
  • Les vols commis par des employés coûtent aux entreprises canadiennes environ 1,4 milliard de dollars annuellement2.
  • La camionnette Super Duty de Ford, un choix populaire de véhicule commercial, se classe 2e, 3e, 4e, 5e, 6e et 7e dans la liste dressée par AutoTrader des véhicules les plus volés au Canada en 20173.
  • Les vols de cargaisons (vol d’articles en cours de transport) coûtent 5 milliards de dollars par année à l’économie canadienne4.
     

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec votre courtier d’assurance. Si vous n’avez pas de courtier, cliquez sur le bouton Trouver un courtier.


Sources :

1.    http://help.calamp.com/resources/corporate-information/2016theftstudy.pdf

2.    http://www.cbc.ca/news/canada/nova-scotia/employee-theft-business-loss-money-1.3983773

3.    http://www.autotrader.ca/newsfeatures/20171205/canadas-most-stolen-cars-and-mostly-trucks-2017-edition/

4.    http://www.ibc.ca/fr/on/entreprise/fraude-commerciale

Les renseignements contenus dans le présent article sont fournis à titre indicatif seulement et ne sont pas destinés à se substituer aux conseils de professionnels ou d’experts en la matière.


Sauf indication contraire, les droits d’auteur sur le contenu du présent site appartiennent à Aviva Canada Inc. et il ne peut, sans son consentement écrit préalable, être utilisé, vendu, placé sous licence, copié ou reproduit, en tout ou en partie, de quelque manière et sous quelque forme que ce soit dans quelque média et sur quelque support que ce soit.