Les 5 accidents du travail les plus fréquents sur les chantiers de con

Le nombre de travailleurs qui sont blessés ou tués sur des chantiers de construction au Canada est alarmant.

En 2015 seulement, pas moins de 26 000 travailleurs de la construction canadiens ont subi des blessures au travail, et 186 y ont laissé la vie. Cet article expose les cinq accidents du travail qui surviennent le plus souvent sur les chantiers et fournit des conseils sur les moyens de les prévenir et de mieux protéger ainsi vos employés et votre entreprise.
 

1.     Glissades, trébuchements et chutes

Causes : Les glissades et les trébuchements entraînent les deux tiers des 42 000 chutes de travailleurs enregistrées chaque année. Les liquides déversés, les intempéries et les tapis ou moquettes mal fixés sont les principales causes de glissades. Les trébuchements sont souvent la conséquence d’un champ de vision obstrué, d’un manque d’éclairage, de la présence de débris ou de surfaces de marche irrégulières.

Moyens de prévention : La plupart des accidents sont aisément évitables si vous portez une attention constante aux détails et supervisez rigoureusement votre chantier. S’il y a eu déversement, installez des affiches pour en alerter les travailleurs et faites procéder au nettoyage sur-le-champ. Veillez à ce que toutes les zones de travail soient exemptes d’objets ou d’autres facteurs pouvant constituer des risques de trébuchement et à ce qu’elles soient toujours bien éclairées. Rendez obligatoire pour tous vos travailleurs le port de chaussures bien ajustées et à semelles antidérapantes adaptées à leurs conditions de travail.
 

2.     Chutes de hauteur

Causes : De tous les accidents mortels à survenir dans les lieux de travail, 18 % résultent d’une chute de hauteur. Des mesures de sécurité inadéquates, des équipements mal utilisés ou mal entretenus et des zones de travail peu éclairées ou encombrées entraînent la plupart des chutes de hauteur.

Moyens de prévention : Protégez vos travailleurs et limitez votre responsabilité d’entreprise en veillant à un entretien adéquat de tous vos équipements, comme les échafaudages, les plateformes et les échelles, et en formant vos travailleurs à les utiliser de manière sécuritaire. Faites installer des barrières physiques, comme des garde-corps, aux endroits surélevés et protégez bien le pourtour des ouvertures, comme les puits de lumière. Tenez les zones de travail bien ordonnées et toujours suffisamment éclairées.
 

3.     Impacts avec des véhicules en mouvement

Causes : Dans 13 % des cas de décès liés au travail survenus au cours de la dernière décennie, les travailleurs avaient été percutés ou s'étaient retrouvés coincés par un véhicule ou une pièce de machinerie en mouvement. Une formation inadéquate, un champ de vision obstrué du côté de l’opérateur du véhicule ou de l’engin en mouvement, l’omission de porter des vêtements haute visibilité sur le chantier sont tous des facteurs qui augmentent les risques pour vos travailleurs.

Moyens de prévention : Pour une plus grande sécurité, vos travailleurs devraient tâcher d’éviter de faire marche arrière lorsqu’ils opèrent un véhicule ou de la machinerie, ou, s’ils le font, ils devraient recourir aux avertisseurs de marche arrière et s’assurer d’avoir bien pris connaissance et de bien tenir compte des angles morts. Installez des signaux de rappel de danger et des systèmes de détection et d’avertissement et apposez des affiches dans les zones très passantes pour alerter les travailleurs.
 

4.     Impacts avec des objets en vol ou en chute

Causes : En 2016, plus de 50 000 travailleurs ont été blessés par la chute d’un objet ou d’une pièce d’équipement, et 81 en sont décédés. Vos travailleurs qui s’affairent sous les grues, les échafaudages et les autres machines et équipements en hauteur sont naturellement les plus à risque.

Moyens de prévention : La délimitation de zones d’exclusion est une mesure de sécurité cruciale, surtout lorsqu'il y a déplacement d'objets de grande taille. Le port d’un équipement de protection individuel (ÉPI) adéquat, lunettes et casque de protection compris, peut sauver des vies. Enfin, le recours à des rebords protecteurs, des filets d’échafaudage et des dispositifs de fixation adéquate des objets à déplacer en hauteur peut également contribuer à prévenir les chutes accidentelles d’objets.
 

5.     Électrisation et électrocution

Causes : Bien qu’elles ne soient pas les plus fréquentes sur les chantiers de construction, les blessures d’origine électrique y sont les plus mortelles. De fait, dans les lieux de travail, lorsqu’un danger électrique est en cause, une blessure critique sur cinq et une blessure non critique sur 18 entraînent le décès. Le danger réside tant du côté des décharges que des arcs électriques. La plupart des blessures électriques découlent d’un piètre entretien ou d’une mauvaise mise à la terre d’un appareil ou d’une pièce d’équipement, etc., de manœuvres non sécuritaires à proximité de lignes et de conducteurs électriques, de circuits surchargés, de composantes électriques à découvert ou d’un câblage électrique inadéquat. Au cours des dix dernières années, 70 % de tous les contacts accidentels avec des lignes de haute tension sont survenus sur des chantiers de construction.

Moyens de prévention : Évitez de ranger des équipements ou de la machinerie au-dessous de lignes électriques, car le courant des lignes à haute tension peut franchir le vide, circuler dans vos équipements et causer des décharges électriques. Des signaux d’avertissement doivent être installés et être bien visibles la nuit et dans toutes les conditions météorologiques. Avoir un signaleur en place durant l’utilisation de machinerie lourde à proximité de câbles électriques aériens contribuera à prévenir des incidents et fera en sorte que vos travailleurs respectent les distances de dégagement minimales à proximité des lignes à haute tension durant le travail sur une échelle ou un échafaudage. Pour quiconque exécute des travaux d’électricité ou des travaux à proximité d’une source d’électricité, l’équipement de protection individuelle (PPI) requis comprend un casque de sécurité de classe E et des bottes de sécurité résistant aux décharges électriques.
 

Protégez vos travailleurs et votre entreprise en souscrivant l’assurance conçue pour vos besoins

La prévention devrait constituer votre première ligne de défense contre les accidents du travail sur vos chantiers de construction. Votre deuxième ligne de défense, au cas où des accidents surviendraient en dépit de vos précautions, est votre police d’assurance. Certes, les provinces et les territoires ont en place des programmes d’indemnisation qui couvrent la majorité des lésions ou des maladies professionnelles (CSPAAT en Ontario, CNESSST au Québec, etc.), mais le type de travailleurs admissibles peut varier, tout particulièrement si l’accident survient hors du Canada.

Veillez à ce que vos sous-traitants disposent d’une assurance de la responsabilité civile générale des entreprises suffisante et qu’ils cotisent bien à la CSPAAT. Une assurance wrap up peut également venir atténuer les risques en procurant à l’entrepreneur et à ses sous-traitants une couverture uniforme au titre de la responsabilité civile.


Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec votre courtier d’assurance. Si vous n’avez pas de courtier, cliquez sur le bouton Trouver un courtier.


Sources :

1. Association des commissions des accidents du travail du Canada. (Avril 2018). Statistiques Réclamations avec pertes de temps au Canada. Repéré à http://awcbc.org/fr/?page_id=381

2. Association of Workers’ Compensation Boards of Canada. 2015 Injury Statistics Across Canada. Repéré à http://awcbc.org/?page_id=14#injuries

3. Ministère du travail de l’Ontario. (Août 2017). Principaux dangers liés à la santé et à la sécurité dans le secteur de la construction. Repéré à https://www.ontario.ca/fr/document/plan-du-secteur-de-la-construction-2017-2018/principaux-dangers-lies-la-sante-et-la-securite-dans-le-secteur-de-la-construction

4. Infrastructure Health & Safety Association. Struck-by Hazards. Repéré à http://www.ihsa.ca/Topics_Hazards/Struck_Bys.aspx

5. Infrastructure Health & Safety Association. (Avril 2015). Struck-by Incidents and Heavy Equipment. Repéré à https://www.ihsa.ca/PDFs/Products/Id/IHSA046.pdf

6. Struck-by Incidents in the Construction Industry. (25 septembre 2016). Safety + Health. Repéré à http://www.safetyandhealthmagazine.com/articles/14682-struck-by-incidents-in-the-construction-industry-know-the-risks

7. Infrastructure Health & Safety Association. Falling-Object Inspection Checklist. Repéré à https://www.ihsa.ca/pdfs/topics/Falling_Object_Checklist.pdf

8. Ministère du travail de l’Ontario. (10 novembre 2016). Dangers de nature électrique. Repéré à https://www.labour.gov.on.ca/french/hs/sawo/pubs/fs_electrical.php

9. Association de santé et sécurité dans les infrastructures. (2017). Chapitre 26 : risques électriques, Manuel de santé et de sécurité de l’industrie de la construction. Repéré à https://www.ihsa.ca/rtf/manuel_de_sante/Dangers/Chapitre26.pdf

Les renseignements contenus dans le présent article sont fournis à titre indicatif seulement et ne sont pas destinés à se substituer aux conseils de professionnels ou d’experts en la matière.
 

Sauf indication contraire, les droits d’auteur sur le contenu du présent site appartiennent à Aviva Canada Inc. et il ne peut, sans son consentement écrit préalable, être utilisé, vendu, placé sous licence, copié ou reproduit, en tout ou en partie, de quelque manière et sous quelque forme que ce soit dans quelque média et sur quelque support que ce soit.